PRÉVENTION DES RIDES STATIQUES PAR LE TRAITEMENT BOTOX


«Conclusion: Long-term treatment with Botox can prevent shutterstock_163771019
the development of imprinted facial lines that are visible at rest. Botox treatment can also reduce crow’s feet. Treatment is well tolerated, with no adverse events reported during 13 years of regular treatment in this study»

William J. Binder MD, Archives of facial plastic surgery, November/December 2006

shutterstock_70930429

Vieillir n’est en soi définitivement pas un drame, surtout si l’on vieillit en beauté

L’expérience courante nous laisse clairement entendre qu’une thérapie assidue au Botox retarde l’apparition et l’évolution des rides statiques (les rides apparentes même quand les muscles sous-jacents sont au repos).

img010 - Version 2Cependant, une étude publiée en 2006 est venue confirmer ce que les médecins injecteurs suspectaient.

Cette étude s’est penchée sur les cas de deux soeurs jumelles identiques. Une des soeurs a reçu du Botox au niveau de la glabelle et du front à raison de deux à trois fois par année pendant 13 ans, de même que des injections au niveau des pattes d’oie à deux reprises dans les deux dernières années. L’autre soeur n’avait reçu que deux traitements de Botox au cours des 13 dernières années.

shutterstock_48115960

Le fait de pouvoir retarder l’apparition des rides statiques constitue probablement un des potentiels les plus prometteurs de la thérapie Botox

Au repos on ne remarquait aucune ride statique chez la jumelle régulièrement traitée alors que ces rides étaient présentes chez sa jumelle.

D’autre part, les rides des pattes d’oies étaient beaucoup moins
apparentes lors du sourire chez la jumelle traitée, et cela bien qu’elle n’ait reçu dans cette zone que deux traitements au cours des 2 dernières années et que son dernier traitement remonte à 7 mois avant les photos.

 

Comme on peut le voir sur les images ci-contres, les rides statiques sont absentes chez la jumelle traitée.  Cet effet est toujours visible deux ans après le dernier traitement img008Botox.

Ci-dessous: les rides d’expression au niveau des pattes d’oie sont beaucoup moins apparentes chez la jumelle traitée au moment de sourire et cela bien qu’elle n’ait reçu que deux traitements dans cette zone et que son dernier traitement remonte à 7 mois au moment des photos.

img009

Compteur de mots : 351 Brouillon enregistré à 17 h 09 min 14 s. Dernière modification par François Godue, le 07/02/2015 à 17:05