TRAITEMENT BOTOX DES RIDULES PÉRI-ORALES

De tous les traitements Botox, c’est celui sur le compte duquel les opinions de mes patientes sont les plus polarisées. Certaines adorent et ne sauraient s’en passer. Un petit nombre (on les compte sur les doigts des mains) détestent.

Les ridules péri-orales sont ces petites rides verticales qui s’étales perpendiculairement aux le rebords des lèvres. Les français en parlent comme du «code barre». Ces ridules sont souvent plus particulièrement prononcées chez les fumeurs.

shutterstock_107350310

Les plasticiens français appellent familièrement les ridules péri-orales le « code barre »

La thérapie vise à relâcher légèrement la tension dans le muscle qui ferme la bouche: une expertise particulière est ici nécessaire pour éviter de trop relaxer le muscle, ce qui pourrait entrainer des problèmes lors de l’ingestion de liquides ou de l’élocution. Typiquement, je débute le traitement avec des doses minimes que j’augmente progressivement selon les résultats et la tolérance.

Il faut savoir que compte tenu des toutes petites dose utilisées, le traitement des ridules péri-orales dure habituellement moins longtemps qu’un traitement Botox conventionnel. On parle ici de semaines, règle générale autour de six à huit.

J’ai plusieurs jeunes patientes qui, sans présenter de ridules autour de la bouche, sont complètement accrocs à la technique. Il faut savoir que le muscle qui ferme la bouche entraîne également dans son action une rotation des lèvres vers l’intérieur. En relâchant très légèrement le muscle, on produit une rotation des lèvres cette fois vers l’extérieur faisant en sorte d’exposer un peu plus les muqueuses. Les lèvres rouges paraissent ainsi un peu plus hautes, plus charnues et plus pulpeuses, et ce sans aucune augmentation de volume.

Je me dois ici de répéter qu’il est strictement impossible d’augmenter le volume des lèvres avec du Botox: les grosses lèvres gonflées au Botox est un mythe alimenté par la méconnaissance populaire.

Typiquement, un traitement bien prodigué empêchera la patiente de serrer fortement les lèvres; il lui sera impossible ou presque impossible de jouer d’un instrument à vent (surtout la flute traversière), de siffler et de boire avec une paille. Dans la première semaine après la thérapie, il pourrait y avoir un petit effort conscient à apporter lors de la prononciation de consonnes explosives comme le «P» et le «B». Cette état de chose ne dure que quelques jours. Prises dans leur ensemble, ces quelques limitations ne posent aucun problème aux ferventes du traitement.

Il s’agit d’une site idéal pour une thérapie combinée avec des infiltrations de gel d’acide hyaluronique et les résultats s’en trouvent magnifiés.

Il faut savoir que le traitement, bien que très bref, est douloureux. Au chapitre des effets indésirables, si certains cas d’asymétrie ont déjà été rapportés, je n’en ai pour ma part jamais vu.

 

Traitement Botox des ridules péri-orales

Effet indésirable Fréquence Commentaire
Ecchymose Rare De l’ordre de quelques millimètres. Disparaît rapidement
Difficulté lors de l’absorption de liquides et de l’élocution très rare Expertise technique nécessaire. Il est important de débuter le traitement avec de toutes petites doses et de les ajuster selon les résultats
Difficulté à jouer d’un instrument à vent, à siffler et à boire avec une paille La grande majorité des cas traités Peu limitant pour la plupart des patients