TRAITEMENT BOTOX DE LA GLABELLE ET DES RIDES DU LION

La région basse du front située juste au-dessus de la base du nez entre les sourcils s’appelle glabelle. Elle est habituellement barrée verticalement de deux sillons auxquels on donne parfois la dénomination de «rides du lion».

shutterstock_258003443

Parmi toutes les zones du visage visées par le traitement Botox, la glabelle est sans nul doute la plus populaire

Chez la plupart des gens la partie basse de la glabelle, juste au-dessus du nez, est traversée horizontalement cette fois par un autre sillon profond.

Cette dépression, de même que les rides du lion, se creusent lors du froncement des sourcils.

Les muscles de la glabelle, en plus d’être à l’origine des dépressions et des rides qui la parcourent, modifient la physionomie de deux façons:

  1. Ils abaissent la partie centrale des sourcils
  2. Ils rapprochent les sourcils l’un de l’autre.

 

Le traitement Botox de la glabelle entrainera donc:

shutterstock_237887500

La contraction des muscles de la glabelle évoque des émotions négatives. Chez la femme: la peur, l’angoisse, la détresse affective.

  1. L’atténuation ou la disparition des rides et des sillons qui s’y trouvent.
  2. Une élévation légère de la partie centrale des sourcils
  3. Une légère éloignement des sourcils l’un de l’autre: cependant, chez la plupart des patients cet effet est à peine perceptible

La glabelle représente probablement le traitement Botox le plus populaire et le plus appréciée. Dans la majorité des cas on y jumellera un traitement du front, des pattes d’oie, ou encore l’élévation des sourcils latéraux.

 

shutterstock_259481636

Chez l’homme, une activation de la glabelle traduit habituellement de l’agressivité, de la rancoeur et de la hargne. La mobilisation souvent involontaire de la région peut même se révéler la source de problèmes relationnels en milieu de travail

Les effets produits sont multiples:

1)Adoucissement de la physionomie par relaxation des masses musculaires à l’origine des rides du lion

2)Ouverture du regard par élévation des sourcils

3)Disparition de la ride horizontale à la base du nez

Sur une note plus incertaine, mentionnons que certaines études, bien qu’incomplètes et encore mal étayées, laisseraient entendre que le traitement Botox de la glabelle pourrait avoir un impact positif sur certains cas de dépression. Le mécanisme d’action, toujours inconnu, soulève tout un champ d’interrogations sur les possibles rétroactions de la physionomie du visage sur les sphères émotives. D’autre part, sur une base celle-là anecdotique, nombreux sont les patients qui nous rapportent ne plus souffrir de migraines depuis le traitement Botox de la glabelle. Des discussions avec des confrères à l’étranger m’ont confirmer ne pas être le seul à avoir observé de tels

De façon anecdotique, plusieurs patients souffrant ordinairement de migraines incapacitantes rapportent une disparition complète de leurs maux de tête suite au traitement Botox de la glabelle et ce pendant toute la durée de l'effet, soit environ quatre mois

De façon anecdotique, plusieurs patients souffrant ordinairement de migraines incapacitantes rapportent une disparition complète de leurs maux de tête suite au traitement Botox de la glabelle et ce pendant toute la durée de l’effet, soit environ quatre mois

bénéfices au sein de sa clientèle.

Les effets indésirables sont très rares suite au traitement Botox de la glabelle. Pour des informations sur la ptose palpébrale et le «Spock», je vous réfère aux capsules correspondantes dans catégorie Traitements. 

 

Traitement Botox de la glabelle

Effet indésirable Fréquence
Ecchymose Rare
Ptose palpébrale Très rare
Spock Très rare
Élargissement inesthétique de l’espace entre les sourcils Très rare