COMMENT LE TRAITEMENT BOTOX ALTÈRE-T-IL LE VOLUME DES MUSCLES ET QUELLES EN SONT LES CONSÉQUENCES PRATIQUES?

Le volume d’un muscle augmente si on lui fait accomplir des contractions de forte intensité de manière répétée. Si vous voulez de gros biceps, par exemple, vous irez au gym pour y soulever de lourdes charges; plus souvent et plus régulièrement vous répéterez l’exercice, plus gros seront vos bras.

shutterstock_190753322 - copie

Le traitement Botox permet de diminuer la carrure de la mâchoire pour les patients chez qui ces muscles sont hypertrophiés

Il en va de même des muscles du visage. Observez les gens autour de vous; certains individus froncent spontanément dès qu’on leur adresse la parole ou qu’ils doivent se concentrer sur une tâche. D’autres contractent intensément les muscles de la mastication et serrent les mâchoires sans même s’en rendre compte. Ce phénomène  se produit parfois la nuit et donne lieu à des grincements nocturnes des dents, entrainant à plus long terme des douleurs à l’articulation de la mâchoire et une détérioration de la dentition. On parle alors d’une condition appelée «bruxisme». (voir la catégorie Bruxisme et grincement nocturne des dents pour plus de détails)

Tout comme il en va des biceps qu’on exerce au gym, les contractions soutenues et répétées des muscles du visage entrainent une augmentation de leur volume qu’on appelle «hypertrophie». Devenus saillants et bombés, ces muscles sont alors souvent  à l’origine de modifications parfois hautement inesthétiques des contours et des formes du visage.

shutterstock_262645436

Le traitement Botox des mollets permet d’en affiner les courbes. Il s’agit d’une thérapie fort populaire chez les femmes de certains pays asiatiques comme la Corée du sud

J’en prends pour exemple le cas d’une femme qu’on imaginera menue et délicate et qui arborerait une mâchoire carrée digne d’un lutteur faisant deux fois sa taille. Dans une bonne proportion des cas cette condition pourra être attribuable à une hypertrophie des masséters, muscles principaux de la mastication qui se trouvent fortement sollicité chez les gens qui grincent des dents.

En relâchant partiellement ces muscles avec le traitement Botox on en amenuisera de beaucoup l’intensité des contractions (pas assez cependant pour nuire à la mastication) ce qui aura pour effet d’en diminuer les volumes sur une période de quelques mois et de féminiser l’apparence de la patiente (tout en ménageant sa dentition et les articulations de sa mâchoire).

Cet effet du traitement Botox sur le volume des muscles est également utilisé pour affiner le galbe des mollets chez les patientes insatisfaites de leurs jambes: cette technique est particulièrement utilisée dans les pays du sud-est asiatique comme la Corée et la Thaïlande, où les femmes, petites de tailles et menues, supportent mal d’avoir de gros mollets.